8/02/2012

Laëtitia Devernay: illustratrice (version française)

Laëtitia Devernay est graphiste qui est tombé dans le domaine de l'illustration. D'ailleurs, elle donne des cours d'illustrations aux enfants.
Elle est diplômée de l'Ecole supérieure des arts déco de Strasbourg et de l'Ecole Olivier de Serres. Elle a été lauréate en 2006 du concours d'illustration Teatrio's International Illustration. En 2010 elle à reçue le Prix de la nouvelle publication CJ Picture Book Festival (événement organisé en Corée du Sud). Plus récemment elle a obtenu un prix au V&A illustration awards, pour son livre The Conductor, publié en 2011, les juges ont décris son travail comme "attrayant" et "méticuleusement exécuté". Avant cela, elle publia son premier livre Diapason en 2010 par les éditions la joie de lire. L'absence de textes dans ses livres nous pousse à l'imagination d'une musique douce. Ses dessins son sobres, raffinés et plein d’élan.
Elle a acceptée de partager et d’écrire son talent et son succès dans cette interview et je la remercie pour cela.
. Pourriez-vous vous décrire ? Et qu'est ce qui vous a amené vers l’illustration?
L'envie de raconter des histoires m'a amené à l'illustration. C'est pourquoi j'ai choisi d'étudier dans l'atelier d'illustration des arts décoratifs de Strasbourg où l’enseignement est ciblé sur la narration. Je me définis en tant qu'auteure illustratrice. Je ne suis pas une grande dessinatrice, je n'ai pas un dessin aisé, mes envies formelles découlent de mes envies de narration et accompagnent toujours l'émotion que je souhaite transmettre dans mes histoires.

. Qu'essayez-vous de transmettre à travers vos images ?
Une astuce à chercher. Je pense mes images comme des dessins d'idées. Je souhaite que mon lecteur soit un lecteur actif. J'essaie toujours de faire appel à mon lecteur pour qu'il reconstitue le sens de l'image. Je veux être discrète et offrir ainsi le plus de liberté possible dans la lecture de mes images, de mes histoires.
. Que pouvez vous dire sur la récompense que vous avez obtenu au V&A Illustration Awards ?
C'est une très jolie récompense. J'en suis très heureuse, émue et honorée ; surtout au vu des précédents lauréats. Et c'est également très important qu'il existe pour l'édition jeunesse des prix comme celui-ci.

. Quelle importance accordez-vous à la connaissance et à la maîtrise des médiums qui gravitent autour du domaine de l'illustration (connaissance des techniques d'impression, du développement informatique, de la photographie...)
Maitriser plusieurs techniques peut permettre une créativité plus large et une réalisation de l'objet livre plus qualitatif : par le choix du papier, de l'impression,... L'histoire, la transmission du sens doivent, bien entendu, rester au cœur du livre, même si le choix de la technique renforce le message de l'album.

. Comment ressentez vous le développement de l'illustration ?
L'édition jeunesse évolue énormément ces dernières années, notamment par l'arrivée de ces nouvelles techniques. D'autres artistes, je pense notamment aux graphistes, arrivent à l'illustration dynamisant ainsi le monde de l’édition, je trouve cela réellement intéressant.

. Avez-vous une influence particulière ?
Tout peut être source d'inspiration, et comme pour beaucoup de créatifs, la nature en premier lieu. Mes influences esthétiques viennent surtout (même si cela est très réductif) de la peinture en général et plus particulièrement des peintres qui ont un travail d'affichiste. C'est très difficile de citer des noms d'illustrateurs car beaucoup ont un travail intéressant mais je suis particulièrement sensible au travail de Charley Harper, Alex Steinweiss, Blexbolex, Wolf Erlbruch...
. Quelles ont été les étapes pour la réalisation du livre The Conductor ?
L'histoire en premier lieu en lien avec mes envies formelles. Une fois le message trouvé, je me suis interrogée sur les mouvements des oiseaux. Comment représenter au mieux un mouvement musical par la densité, la forme, le vol et le nombre d'oiseaux. Cette recherche s'est accompagnée d'une réflexion sur le cadrage, la composition et le rythme des pages. Puis j'ai choisi la technique et le format. L'album a été initialement pensé pour être sérigraphié. J'ai réalisé 11 planches en sérigraphie où le jeu des transparences, des mats et des brillants, des différents noirs et blancs sont mis en place. Pour les contraintes de l'édition, l'ensemble de l'album a ensuite été redessiné pour permettre une impression pantone.

. Avez-vous une nouvelle idée de publication de livre ?
Mon prochain album sortira en novembre prochain, aux Éditions La Joie de Lire, il s'intitule "Be Bop !". C'est à nouveau une narration muette sur l'interprétation iconographique d'un mouvement musical, réalisé en linogravure. L'album met en scène une course-poursuite de 5 protagonistes sur le thème et la rythmique du jazz, avec un clin d’œil à Edison : un phonographe diffuse un vieil air de jazz... et tout commence !

. Vos illustrations, sont votre seul revenu financier ?
Jusqu'en mars dernier, j'étais graphiste en temps partiel. J'interviens également en milieu scolaire et au sein de bibliothèques, sur les salons du livre... Cela complète mes revenus d'auteure insuffisants pour vivre.

Lien web:
http://chat-terton.over-blog.com/

No comments: