4/20/2012

Cyril Cagaro: motion designer (version française)

Cyril Cagaro est un graphiste et motion designer français qui a récemment déménagé à Montréal. Il est un free-lance et un directeur artistique travaillant pour des agences:EO Prod, Publicis... ou directement avec des clients comme : Arte, LG, Bouygues, Biennale de Lyon...
Sans doute, comme vous, j'ai découvert Cyril grâce à sa vidéo « Since… » réalisée avec son partenaire Arnaud Laffond. Cette vidéo illustre rapidement l'évolution de la com. Leur but était de partager nos vœux pour la nouvelle année 2012 en montrant qu'il n'y avait pas qu'une, mais plusieurs façons de le faire. Toujours est t’il que sa petite promotion personnelle a bien fonctionné, bien joué !
Aujourd'hui vous pouvez découvrir le reste de son univers hyperactif, coloré, abondant, aux transitions rapides dans la suite de cette interview. Son travail reste très varié mais inscrit dans les tendances visuelles actuelles.
Je le remercie de sa participation.
. Qu’est ce qui vous a amené vers le motion design ? 
Disons que c'est un long parcours. Quand j'étais plus jeune et qu'on me demandais ce que je voulais faire plus tard (sur la petite fiche de présentation en début d'année scolaire), je marquais toujours dessinateur de BD. Je prenais des cours de dessins et d'animation après l'école. C'était un niveau débutant, mais je pense avoir acquis de bonnes bases grâce à ça. Après une 2nde technique plutôt loupée (moyenne obtenue grâce à l'option arts appliqués), je me suis orienté vers un CAP et un bac Pro dans le secteur du graphisme. Durant ces 4 années, j'ai beaucoup dessiné tout en apprenant les logiciels Photoshop et Illustrator. J'ai appris Flash en autodidacte pour rendre un rapport de stage interactif. Je pense que c'est
à ce moment la que le goût pour l'animation graphique m'a pris. Apres cela, je suis allé en BTS communication visuelle pour élargir mes compétences et connaissances dans ce milieu. Je me souviens que dans tous les sujets de cours, je m'orientais vers un sujet vidéo dès que j'en avais la possibilité. Je trouvais qu'il y avait une autre dimension de communication de part l'image, la musique et le mouvement. Je me souviens avoir eu plus de mal pour m'exprimer sur les sujets d'éditions, web et photos. Mon professeur d'infographie aimant bien mes videos m'a proposé un stage ou j'ai pu faire un clip musical en animation, entièrement réalisé sur Flash. Je me suis vite rendu compte des limites du logiciel pour du format vidéo, j'ai donc commencé à apprendre After Effects (autodidacte), durant mon CDI en tant que webdesigner. J'ai quitté ce job, qui ne me correspondait pas,
pour me mettre à mon compte dans le motion design.

. Quelle est votre définition du graphisme ? 

Partir de quelque chose de banal ou inexistant pour le rendre agréable au regard. Je pense que le graphisme est présent partout, comme par exemple la disposition des aliments dans une assiette : des couleurs bien choisies et une belle composition donneront de la crédibilité à votre plat, ainsi qu'à sa saveur. Pour un magazine ou un site, c'est un peu la même chose. Une belle présentation donnera envie à l'utilisateur de rester. Si le contenu
est bien, le tour est joué, mais ça, ce n'est plus mon domaine.
video
. Comment travaillez vous ? 
C'est assez aléatoire. Je travaille souvent depuis chez moi. Sur certains projets, je vais directement travailler dans la boîte. On va dire que je suis assez libre et je suis assez loin de la routine metro boulot dodo. J'aime travailler en équipe, car tout seul, c'est parfois difficile de se motiver. Quand j'ai un projet urgent à rendre, je peux parfois faire des semaines intensives, mais je sais qu'après ça, je me laisse du temps pour retrouver une vie sociale. Je pense qu'il est important de faire des projets créatifs et libres à côté, car les projets professionnels ne sont pas forcément représentatifs des capacités du motion designer (tout dépend du client). Les projets créatifs vous permettent de mieux vous vendre et d'instaurer un style graphique. Si les clients viennent vous voir pour votre style et non juste la technique, alors vous avez gagné. Sinon, pour un projet, en général, ca se passe comme ça : Contact, Brief de la demande, devis, recherches graphiques, story board, animation, montage. Et souvent comme ça aussi : Contact, brief de la commande, devis.

. Avez-vous une influence particulière ? 
Je regarde beaucoup les génériques graphiques de films (Catch me if you can, Rock n Rolla, Juno, Kiss kiss bang bang, Thank you for smoking etc, etc, etc). Je crois que c'est un peu mon but dans la vie : faire un générique de film. Sinon, je regarde beaucoup les showreels de grosses agences, comme Buck ou The Mill. Mais je préfère avant tout les travaux de petites boîtes ou indépendants, qui avec peu de moyens et beaucoup de temps de travail réalisent des projets très interessants. Ce sont ces gens là qui me donnent envie de créer de nouvelles vidéos. J'adore le parcours du groupe musical OK GO : tous leurs clips sont extremement créatifs et nécessitent de réelles performances. Je peux voir dans leurs projets un travail d'équipe créatif et original! Certaines publicités sont également des références certaines, comme par exemple la série Sony Bravia. Je farfouille également beaucoup sur Vimeo et les blogs pour trouver les petites perles. Sinon, il arrive souvent qu'une musique me donne une idée particulière pour une vidéo.

. Quelles sont selon vous, les bases d'une "motion" vidéo efficace ? 

Beaucoup de motion designers ont ce défaut : ils ne pensent que technique et fonctionnent à l'envers. Je m'explique : ils se servent d'After Effect pour générer leur visuel. Il n y a donc pas d'idée, juste des réglages d'effets (ça peut rendre joli c'est sûr, mais du coup il n'y a pas de sens). Si on veut sortir du lot, Il est important de trouver un axe graphique à sa vidéo avant de commencer toute animation (sauf pour des tests bien sûr). En gros il faut trouver le concept et se servir des effets nécessaires pour le réaliser. Il faut passer beaucoup de temps sur les petits détails, surtout en animation. Bien choisir sa musique, pas trop connue de préférence, sinon l'internaute l'assimile directement à quelque chose qu'il connaît et sera de ce fait moins plongé dans votre univers. Le montage final joue également beaucoup.

. Quel style de clients ou de travail recherchez-vous ? 

Un bon client, c'est un client qui fait confiance. Celui qui vient vous voir en vous disant: Voici le brief, je voudrais quelque chose dans ce style, faites vous plaisir. Peut importe le support et le sujet, s'il est ouvert, on arrivera surement à quelque chose d'efficace. Je viens de m'installer à Montreal, je ne sais pas encore si je reste à mon compte ou si je dois trouver une agence. Je recherche avant tout des collaborations (c'est très important dans ce domaine), et pourquoi pas travailler dans une agence qui a la même vision des choses que moi. L'avantage dans une entreprise, c'est le travail d'équipe et le budget : On peut ainsi réaliser des projets à la taille de ses envies.

. Quelle est la chose la plus importante que vous ayez retenue dans votre
profession ? 

Etre ouvert à la critique, et ne pas en avoir peur. Ne pas hésiter à se lancer, à partager son travail. Il y a toujours des gens pour trouver le négatif, parfois, c'est bon à pendre, mais il faut savoir faire le tri. Par exemple, pour "since", j'ai eu des commentaires du genre (sur un site de culture) : "Il vaut mieux aller au musée pour apprendre l'évolution des communications". Il faut remettre les choses dans leur contexte, nous n'avions pas la prétention de faire une vidéo éducative. Il faut également se créer un bon réseau, et s'informer en permanence sur les nouvelles technologies et créations.

Les liens:
http://www.cyrilcalgaro.com/
http://www.aa13.fr/motion-design/since-cyril-calgaro-arnaud-laffond-14304
http://graphism.fr/retracez-lvolution-des-moyens-de-communication-dhier-aujourdhui