2/05/2012

Amelie Chabannes: artiste (version française)

Faisons de nouveau la promotion d'une artiste française qui vit à l'étranger. Formée à l'ENSAD, Amélie Chabannes est installée à Brooklyn en 2003. Elle expose régulièrement en France quoi qu'il arrive (Fiac, Galerie Hussenot, La Hune Gallery…). Ses thématiques artistiques sont, sans aucun doute, liées en partie à son histoire personnelle et de ses connexions, déconnexions entre plusieurs pays.
C'est un fait, en France les jeunes artistes ont du mal à émerger depuis plusieurs années. Elle a su saisir l’opportunité d'intégrer une des villes actuellement plus "riches" dans l'art comme Londres, San-Francisco pour réaliser ses projets, et elle a la chance d'avoir des mécènes qui la soutiennent.
Elle nous décrit son parcours, ses problématiques et sa façon de travailler dans la suite de cet article, merci de sa participation.

. Quels étaient vos premières créations ? 
Une serie d'installations photographiees et par la suite repertoriees tres précisément dans une serie de dessins, un veritable "cadastre" du projet! on retrouvait  sur papier la topographie, les protagonistes, les objets, l'emplacement de la camera... un releve tres precis des installations et des actions qu'elles impliquaient
. Comment votre travail a t'il évolué depuis ?
Mes recherches se sont immediatement focalisees sur les nombreuses questions entourant la tres vaste notion de l'identitee. Conceptuellement parlant, le travail n'a fait que se resserer autour de ce sujet. En revanche, je n'ai plus produit de photographies depuis cette epoque. J'utilise essentiellement la sculpture, les installations et le dessins.

. Vous vivez à Brooklyn. Pourquoi cette ville ? 

J'ai vecu a Manhattan pendant 2 ans.C'est beaucoup trop "corporated" a mon gout, un environment bien trop lisse et ponctue d'un nombre incalculable de starbucks, etc...  Quand je me suis rendu a Brooklyn pour la premiere fois, j'ai eu un coup de foudre! J'ai su que c'etait la que je voulais m' installer, de plus mon amoureux etait dans le quartier, parfaite coincidence...
Brooklyn reserve des surprises, il y a du mystere et un certain romantisme qui s'en degage . Chaque quartier est un monde a part, Il y a aussi une certaine anarchie urbanistique qui regne et c'est exactement ce que j'aime. vous pouvez y trouver un no man's land colle a un bar bourre de monde. Brooklyn satisfait completement le fantasme cinematographique que j'ai de New York. Et enfin tous les gens dont j'admire le travail sont bases a Brooklyn, so...

. Et comment avez vous fait pour vous installez aux USA ?
J'ai pris mes valises, j'ai quitte la France en un claquement de doigts. J'ai suivit un programme dans une ecole d'art dans un premier temps, puis j'ai eu la chance d'etre assez rapidement represente par une galerie et d'enchainer avec un bon visa.

. Quelles sont vos influences artistique ? 

Une tres longue liste d'artistes auquelle j'ajouterais la geologie, l'archeologie, les atomes, l'espace, les peintures rupestres, le shamanisme et les grands explorateurs! LOL

. Quels sont vos objectifs en termes de création ? 

Que souhaitez vous exprimer ?Aujourd'hui j'aime de plus en plus questionner le processus de production, la pratique d un artiste, sa particularitee, son identité...

. Comment travaillez vous ? 

Tous les jours, en ecoutant des documentaires....

. Avez-vous un secret ? 

Beaucoup et tous inavouables!
video
http://lifestream.joncronin.net/amelie-chabannes-fragments-galerie-hussenot-p-29202
http://frenchinamerica.wordpress.com/tag/amelie-chabannes/
http://www.fiaf.org/crossingtheline/2011/2011-10-12-amelie-chabannes.shtml
http://overinbrooklyn.blogspot.com/2011/05/amelie-chabannes-fragments-galerie.html
http://www.galeriehussenot.com/spip.php?article1